Text Size
Dimanche, Mars 26, 2017


Présentation / discussion autour du prochain camp No Border


Le prochain camp No Border ce sera à Bruxelles à partir du 25 septembre. Présentation, projection et discussion le 8 sept. à 19 h à La Gryffe dans le cadre d’une tournée d’infos faite par des militantEs bruxelloisEs.

Le camp No Border se tien­dra du 25 sep­tem­bre au 5 octo­bre à Bruxelles. C’est un lieu de ren­contre et de lutte pour tous les gens et les mou­ve­ments qui se bat­tent contre les fron­tiè­res et pour la liberté de mou­ve­ment.

L’Union Européenne ferme ses portes aux migrants depuis plus de dix ans  : l’Europe Forteresse est une réa­lité, elle ren­force la répres­sion contre les migrants en Belgique et dans les autres Etats mem­bres. Ces pays main­tien­nent les migrants dans l’illé­ga­lité, orga­ni­sent des rafles, enfer­ment les sans-papiers et les expul­sent.

Le camp No Border appelle à mener des actions diver­ses contre les poli­ti­ques anti­mi­gra­toi­res, tout en tra­vaillant sur une stra­té­gie à long terme. L’orga­ni­sa­tion du camp a com­mencé en jan­vier 2010 et reste ouverte à tou-te-s.

Nous vous invi­tons le mer­credi 8 sep­tem­bre à 19h à la Gryffe à venir assis­ter à une pré­sen­ta­tion du camp ainsi qu’une pro­jec­tion. Si cer­tai­nEs ont des ques­tions sur le camp c’est le moment !

Voici la liste des autres info­tours en Europe http://www.nobor­derbxl.eu.org/spip....

Pour plus d’infos http://www.nobor­derbxl.eu.org/

La Gryffe : 5 rue Sébastien Gryphe dans le 7e. Métro Saxe-Gambetta.


Texte du tract de pré­sen­ta­tion :


Un No Border camp ?


Le NO BORDER CAMP de BRUXELLES s’ins­crit dans la tra­di­tion des camps No Border orga­ni­sés à tra­vers le monde depuis les années 90. Ni cadre nor­ma­tif, ni orga­ni­sa­tion, le camp No Border est avant tout une ren­contre, une conver­gence de luttes visant à obte­nir la fin du sys­tème des fron­tiè­res qui nous divise tous et toutes. Comme à Calais ou à Lesbosen 2009, il s’agira de créer un espace pro­vi­soire et auto­géré de vie, de réflexions, de par­ta­ges (expé­rien­ces, com­pé­ten­ces, infor­ma­tions, ana­ly­ses,...), de démar­ches et d’actions autour des ques­tions de fron­tiè­res, de migra­tions et de la légi­ti­mité des êtres humains à pou­voir se dépla­cer et vivre où bon leur semble.


Nos revendications de base ?


- per­sonne n’est illé­gal !
- ni fron­tiè­res ni nations !
- les mêmes droits pour toutes et tous !
- la liberté de cir­cu­la­tion et d’ins­tal­la­tion !
- contre les sys­tè­mes capi­ta­lis­tes et auto­ri­tai­res qui entraî­nent exil forcé, guer­res et misè­res.


Pourquoi à Bruxelles ?


La Belgique assu­mera la pré­si­dence duconseil de l’Union Européenne du 1er juillet au 31 décem­bre 2010. Comme capi­tale de l’Europe, Bruxelles est le sym­bole de la mise en oeuvre des poli­ti­ques (anti)migra­toi­res euro­péen­nes. En effet, l’UE s’emploie, depuis plus de 10 ans, à fermer ses portes aux migrants en érigeant une véri­ta­ble Europe Forteresse, ren­for­çant la répres­sion (main­tien dans l’illé­ga­lité, rafles, enfer­me­ment et expul­sion des per­son­nes « sans-papiers ») déjà menée par la Belgique et les autres états mem­bres. Ainsi, l’Europe se dote de patrouilles de gardes-fron­tiè­res, d’héli­co­ptè­res et de navi­res grâce à son agence Frontex et exter­na­lise ses fron­tiè­res en Asie et en Afrique, rému­né­rant désor­mais des états, de l’Ukraine au Maroc, pour qu’ils effec­tuent à sa place le tra­vail de « pré­ven­tion » de l’immi­gra­tion. En orga­ni­sant un camp No Border à Bruxelles, nous remet­trons en ques­tion ces poli­ti­ques (anti)migra­toi­res.


Quand à Bruxelles ?


- La cons­truc­tion du camp No Border aura lieu du 24 au 26 sep­tem­bre 2010.
- Les acti­vi­tés débu­te­ront le 27 sep­tem­bre pour se pour­sui­vre jusqu’au 3 octo­bre.
- Une grande mani­fes­ta­tion est prévue le 2 octo­bre 2010. Une semaine pen­dant laquelle nous aime­rions voir Bruxelles four­miller d’acti­vi­tés autour des poli­ti­ques (anti)migra­toi­res et de leurs consé­quen­ces, une occa­sion de lutter ensem­ble sous divers modes d’action mais aussi de créer des dyna­mi­ques com­mu­nes à plus long terme. Nous invi­tons tout le monde (per­son­nes ou col­lec­tifs) à par­ti­ci­per comme il le sou­haite et à pro­po­ser des acti­vi­tés ou des col­la­bo­ra­tions.


Comment apporter son soutien ?


Un NO BORDER CAMP est ce que l’on veut en faire, chacun peut y jouer un rôle et appor­ter son sou­tien
- en par­ti­ci­pant à l’orga­ni­sa­tion du NBC, via les dif­fé­rents grou­pes de tra­vail.
- en pro­po­sant un ate­lier, une pro­jec­tion de films, une expo­si­tion, un débat, une émission radio ou d’autres idées modes­tes et/ou génia­les.
- en mobi­li­sant, en mani­fes­tant, en rejoi­gnant les actions ou en inven­tant tes pro­pres actions visant à enrayer la machine à expul­ser
- en orga­ni­sant une acti­vité de sou­tien.
- en met­tant à dis­po­si­tion un lieu (un ter­rain ou un local) per­met­tant de loger des acti­vis­tes et/ou d’y orga­ni­ser des acti­vi­tés
- en prê­tant du maté­riel
- en fai­sant un don (maté­riel ou finan­cier)

Toi aussi, rejoins-nous ! Plus nous serons nom­breux à pro­vo­quer le chan­ge­ment, plus vite la for­te­resse tom­bera !